Le chamois, une merveille d’adaptation au milieu montagnard

chamois

Admirablement adapté à la vie d’altitude, le chamois est partout chez lui en montagne.

Son agilité, sa souplesse sont légendaires,

ainsi que sa robustesse et sa vigueur qui lui permettent de subir les rigueurs de l’étage alpin.

Quelques chiffres :
Il saute à 4 à 5 m de haut, franchit des crevasses de 7 à 12m.
8 m de chute libre ne lui font pas peur grâce à ses pattes coudées qui absorbent le choc.
Son cœur très musculeux est 1/3 plus gros que celui d’un homme. Ses poumons sont aussi très volumineux.
Il peut escalader 400 m en 5 minutes et monter 1000 m en 15 minutes.

chamois
chamois

Son observation n’est pas aisée car de tous les animaux montagnards c’est un des plus craintifs, et même dans les parcs et réserves, alors que le bouquetin, nonchalant, se laisse approcher, lui garde ses distances. Constamment sur ses gardes, il ne laisse jamais au-dessous de lui une pente qu’il ne pourrait surveiller et ne cesse de relever la tête pour inspecter le paysage.
Une bonne connaissance du milieu et un peu de chance permettent cependant de rencontrer des mâles isolés ou des hardes de plusieurs individus. Ne pas faire de bruit, bien se placer par rapport au vent et s’équiper de bonnes jumelles facilitent aussi de belles observations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *